It’s an extraordinary merry christmas.

La jeune fille sursaute, elle ouvre les yeux. Elle constate qu’elle est moite, repousse sa couette et sort de son lit. Comme elle l’a déjà fait tant de fois. Ses cheveux lui tombent sur le visage, elle étouffe et, malgré l’heure, est parfaitement réveillée. Elle ouvre sa fenêtre et pousse ses volets fébrilement. Le souffle glacial du vent qui s’engouffre dans sa chambre lui coupe la respiration quelques secondes, puis elle inspire profondément et expire l’air qui lui avait manqué. Elle observe la route, les lumières, la nuit, la lune et les étoiles. La larme qu’elle avait chassé en se réveillant revient, persistante. Elle est suivie par d’autres, qui naissent chaque seconde de ses yeux éteints. Les fêtes sont presque finies, elle peut enfin respirer, arrêter de sourire. Elle était persuadée d’aimer Noël. Elle attendait cette période toute l’année, convaincue qu’alors, tout serait plus beau. Mais la nuit du vingt-quatre, lorsqu’elle n’arrivait pas à retenir ses sanglots, seule dans son lit, elle a réalisé qu’elle ne l’aimait plus. Que les choses avaient bien trop changé pour pouvoir l’apprécier. Elle s’essuie les joues, et esquisse un sourire triste. De nouvelles larmes roulent sur son visage. L’air froid finit de lui caresser la peau, et seulement là, elle a l’impression d’être encore en vie. La lune lui sourit, et elle se demande qui s’en soucie.

(6) Tumblr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s