You tell me to hold on, but innocence is gone and what was right is wrong.

Parfois, je regarde mes poignets. Je les regarde en pensant aux gens qui se scarifient, parce qu’ils ne se sentent pas bien. Et je réfléchis donc, à la différence entre ces personnes qui se mutilent, et à moi. Parce qu’après tout,  je n’en avais plus grand chose à faire de la vie. En vérité, on me parle du bac, des grandes écoles, mais je ne vois pas l’intérêt. Je ne réfléchis plus aux questions d’avenir, je ne m’occupe plus de moi. A quoi bon ? Rien ne changera. On dit que pour avancer dans la vie, il faut voir le bon côté des choses. Mais comment fait-on ? Bref, je regarde mes poignets, et je me demande pourquoi moi, je ne l’ai jamais fait. J’aurais pu le faire moi aussi. Balader un rasoir sur mes poignets. La peine s’envoler en même temps que le sang. J’aurai pu. Alors pourquoi je ne l’ai pas fait ?

Image

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s